Conseils alimentaires pour un Ramadan sain

Conseils alimentaires pour éviter migraine, hypoglycémie et baisse de forme pendant le Ramadan

Je suis certaine que chacun(e) d’entre vous a connu dans sa vie certains désagréments pendant le Ramadan du style hypoglycémie, baisse d’énergie et maux de têtes.

Personnellement, j’appréhendais les premiers jours du Ramadan (plus particulièrement) je faisais toujours des hypoglycémies et j’avais tendance à avoir mal à la tête.
Ce phénomène a disparu depuis quelques années après avoir changé ma façon de m’alimenter et en ayant adopté une bonne hygiène alimentaire.

Je vous livre mon expérience et espère que vous allez partager avec nous la vôtre.
Nous sommes ce que nous mangeons j’en suis convaincue!

Consommer de grosses quantités de nourriture et de surcroit des aliments gras et sucrés va obliger notre corps (foie) à travailler pour les traiter et ainsi produire au passage des toxines (je ne parlerais même pas des graisses stockées)

Ces toxines s’accumulent, le meilleur moyen de les évacuer étant de boire suffisamment d’eau, malheureusement jeûner nous empêche de le faire.
C’est précisément cette accumulation qui déclenche ces fameuses migraines.

Concernant l’hypoglycémie, j’ai toujours entendu dire que c’est tout simplement parce qu’on n’a pas consommé suffisamment de sucre ; c’est vrai et faux en même temps, je m’explique.
J’ai remarqué que lorsque je consommais la veille (à l’Iftar) des sucreries bizarrement j’avais de grosses baisses d’énergie le lendemain (c’est valable aussi en dehors du Ramadan) et ma glycémie chutait.

En réalité, mon corps me réclame tout simplement ce que j’ai l’habitude de lui donner à savoir du sucre, en le privant je provoque moi-même cette hypoglycémie car au lieu d’aller chercher dans mes stocks de graisse, il va attendre sa dose de sucre rapide que j’ai l’habitude de lui fournir.

Voilà pourquoi j’ai banni le sucre de mes petits déjeuners et que je n’en consomme pas ou peu pendant le Ramadan.
Lorsque je parle de sucre, je pointe le sucre raffiné vous l’aurez compris, le sucre présent naturellement dans les fruits par exemple n’est pas concerné.

Comment combattre ces désagréments et jeûner sereinement pour se consacrer à l’essentiel, l’essence du jeune ?

Voici mes conseils, ceux que j’applique :

  • Bannir le sucre et les aliments gras.
  • Limiter les boissons comme le thé et le café (les bannir si possible personnellement je suis perdue sans mon café mais j’y travaille)
  • Le repas du soir (Iftar) toujours commencer par s’hydrater avec de l’eau de préférence, des jus de fruits ou de légumes (pas des jus industriels mais faits maison) des soupes chaudes ou froides peu importe mais nous devons fournir à notre corps l’hydratation dont il a été privé toute la journée et si possible les minéraux perdus qui lui sont indispensables.
  • Les boissons gazeuses à bannir !!!!! Fuyez le rayon, l’envie vous passera 😉
  • Éviter les fritures, les pains (sauf à base de farines complètes ou autres) les sucreries, et limiter les féculents non complets (à consommer avec modération)
  • Manger des fruits et légumes à toutes les sauces : crus ou cuits peu importe mais il faut en consommer en quantité suffisante.
  • Pour les protéines animales privilégiez dans l’ordre : le poisson, les viandes blanches et les œufs en quantité raisonnable.
  • La viande rouge est à éviter (je n’en mange pas du tout) si vous en consommez choisissez toujours une viande non grasse c’est très important votre foie vous remerciera.

Voilà ce que je peux vous dire à ce sujet, il s’agit bien entendu de mon avis et de mon expérience personnelle sur la question.

Il reste encore 2 semaines avant le début du Ramadan, il est temps de commencer à prendre de bonnes habitudes en supprimant le sucre notamment au petit déjeuner croyez-moi vous vous sentirez mieux tout au long de la journée je vous en donne ma parole.

Je vous souhaite un excellent Ramadan, si vous avez des questions n’hésitez pas.

Naouel

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

*

1 Partages
Partagez
Épinglez
Tweetez
+1
-